Reprise des cours en zone anglophone: voici le plan caché de Paul Biya

0

À mesure que la rentrée scolaire approche, l’on entend de plus en plus retentir le chant de la rentrée scolaire à tout prix dans le Cameroun anglophone, en proie à une guerre d’indépendance depuis bientôt 2 ans. Tout le gratin politico-administratif (notamment l’élite gouvernementale anglophone) est déjà en ordre de bataille pour exhorter les parents anglophones à envoyer leurs enfants à l’école. La presse nationale va également entrer dans la danse à l’approche de la date de la rentrée scolaire.

L’option militaire n’ayant pas marché et le pouvoir Yaoundé refusant de s’asseoir sur la table de dialogue avec les independantistes anglophones (pour discuter du fédéralisme ou de la sécession), ce dernier compte sur la rentrée scolaire pour tromper l’opinion internationale sur un retour à la normale dans la zone anglophone. L’objectif est également de tuer les villes-mortes décrétées par les leaders independantistes en exil et dont le mot d’ordre est suivi à 98% dans le Cameroun anglophone.

Grâce aux nombreuses bandes armées à sa solde qui sévissent dans la zone, le pouvoir de Yaoundé planifie également l’enlèvement et même l’assassinat des élèves de manière à ce que grâce à sa propagande à l’attention de l’opinion internationale, le blâme soit porté sur les indépendantistes anglophones.

Voilà pourquoi il est important qu’en cette rentrée scolaire, les parents gardent d’abord leurs enfants à la maison le temps que s’organisent les négociations tant souhaitées et qu’au sortir de celles-ci, le climat s’apaise et les classes reprennent. Droit à l’éducation d’accord, droit à la vie d’abord !

Source: hurinews.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here