Retour sur la vie de Patrick Ekema, un personnage controversé

0

Le maire de la municipalité de Buea Patrick Ekema est décédé ce dimanche 27 octobre 2019 probablement d’un empoisonnement. L’homme s’est rendu tristement célèbre dans la gestion de la crise anglophone. Ces appels à la condamnation à morts des sécessionnistes ont été vivement critiqués au début de la crise anglophone.

Patrick Ekema est réputé pour ses mesures répressives qu’il prend à l’encontre des séparatistes. La mairie de Buea avait adopté mercredi 17 juillet un nouveau calendrier de marché pour lutter contre les opérations régulières de ville morte du lundi dans la municipalité. Lors d’une séance qui s’est tenue à la commune de Buea, les conseillers ont décidé que les marchés se dérouleront désormais quotidiennement dans la municipalité afin de lutter contre les villes mortes.

Pour dissuader les téméraires, Patrick Ekema ordonne régulièrement la fermeture des commerces qui respectaient les mots d’ordre de ville morte lancés par les séparatistes.

Un passé sulfureux
Patrick Ekema a des dizaines d’accusations criminelles allant de la corruption à la fraude en passant par la conspiration criminelle après une enquête de corruption devant le comité d’admission de l’Université de Buéa. D’après certaines sources, il a reçu plus de 500 millions de FCFA du régime de Biya pour aider à parrainer des milices armées à Buea et Muea et a été décrit comme un homme plein de contradictions.

L’ancien maire de Buea était également accusé de faux et usage. Le conseil d’administration de l’Université de Buea avait décidé de rejeter ses diplômes. L’homme était titulaire d’une Licence et d’un Master obtenu au sein de l’Université de Buea.
Le membre du RDPC est enfin critiqué pour sa gestion chaotique de la municipalité de Buea. Il aurait manœuvré pour éjecter Motombi MBOME , alors maire-adjoint, du bureau directoire de la ville.

Source: Camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here