Seedorf présent au colloque de la FIFA sur le football féminin à Paris

0

Même si l’équipe nationale du Cameroun est en stage à Madrid pour préparer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, le sélectionneur des Lions indomptables a pu faire le déplacement de Paris pour participer au premier forum sur le football féminin organisé par la FIFA. Étant lui-même père de trois filles, il se mobilise pour des thèmes qui lui sont chers, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Il a été un présentateur remarqué jeudi.

La FIFA et ONU Femmes signent leur tout premier protocole d’accord

À quelques heures du match d’ouverture de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™, le tout premier protocole d’accord entre la FIFA et l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU Femmes) a été signé par le Président de la FIFA, Gianni Infantino, et la directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, dans le cadre du Colloque de la FIFA sur le football féminin.

« C’est un moment important pour la FIFA car nous unissons nos forces avec ONU Femmes pour atteindre l’égalité entre les sexes sur le terrain comme en dehors », a déclaré Gianni Infantino. « Ensemble, nous sensibiliserons l’opinion au football féminin et à son impact en termes de santé, d’autonomisation et de modèles positifs pour les jeunes filles et femmes du monde entier. »

Le protocole d’accord établira un cadre solide qui permettra de développer et renforcer les synergies entre la FIFA et ONU Femmes. Les deux organisations travailleront en étroite collaboration avec les pouvoirs publics, les organisations internationales, le secteur privé, les médias et les instances sportives afin de rendre le football toujours plus accessible aux jeunes filles et aux femmes, ainsi que de diffuser divers contenus à caractère sportif pour promouvoir l’égalité des sexes.

Les événements sportifs majeurs seront également mis à profit pour apporter un héritage riche en changements positifs aux niveaux social, politique et économique, et ce afin de combattre les stéréotypes et la discrimination sous toutes ses formes.

« ONU Femmes et la FIFA entendent offrir les mêmes chances aux jeunes filles et les femmes, en tirant parti de l’immense attrait du football pour générer des changements positifs aux quatre coins de la planète. Nous sommes convaincus que ce partenariat fera une réelle différence vis-à-vis des inégalités entre les sexes que nous constatons actuellement dans le sport. Nous travaillons pour mettre fin à ces inégalités dans la société en général, car nous savons que tout le monde en profitera »,a pour sa part indiqué Phumzile Mlambo-Ngcuka.

Le protocole d’accord prévoit trois principaux domaines de collaboration : l’élaboration de politiques sportives, la promotion et le soutien de projets durables qui contribueront à un héritage à long terme, au changement culturel et à l’autonomisation des jeunes filles et des femmes dans le monde, et la stratégie de communication en vue de sensibiliser à l’égalité des sexes à travers le sport, par exemple avec le soutien des FIFA Legends, des ambassadeurs(-drices) de bonne volonté d’ONU Femmes et des grandes compétitions.

Le Colloque sur le football féminin, dans le cadre duquel le protocole d’accord a été signé, a réuni des dirigeants du monde du sport et de la politique pour discuter de questions clés liées au développement du football féminin et aux avantages sociétaux du football pour les jeunes filles et les femmes du monde entier.

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here