Serail: découvrez ces nouvelles mesures phares à adopter par Paul Biya

0

C’est difficile à croire et à accepter pour certains, mais des performances et mesures prises jusqu’ici prouvent que le Cameroun peut réellement se débarrasser de ses vieux démons sous le « Renouveau ».

La crise des devises a été maitrisée. Au niveau de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), la nouvelle réglementation de Changes, en pleine vulgarisation, ne donne aucune possibilité aux ressortissants et opérateurs économiques de la sous-région, de se balader avec des fonds sur la planète n’importe comment, sans traçabilité, sans motif valable.

Toutes les pendules sont en train d’être réglées pour s’arrimer aux standards internationaux. Les nouvelles mesures en vigueur depuis le 1er mars 2019, permettent une gestion rigoureuse et optimale des fonds de notre bloc régional.
La banque centrale et ses partenaires bancaires sont au four et au moulin. Au moment où je rédige ces lignes, toutes les banques commerciales et leurs clients s’approprient le nouveau règlement de Changes dont le délai transitoire de six mois expire le 1er septembre prochain. Ces nouvelles dispositions visent à lutter prioritairement contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent.

A la fin du mois d’août également, donc dans quelques jours seulement, les fonctionnaires camerounais, reconnus comme tels dans le fichier solde de l’Etat, recevront individuellement leurs salaires par virement bancaire. Cette nouvelle donne élimine automatiquement les salariés fictifs selon les assurances du ministère des Finances du Cameroun.

Si toutes les mesures de gestion des fonds citées supra sont respectées à la lettre, le Cameroun et les pays de la sous-région Afrique centrale seront débarrassés d’ici peu, de plusieurs ennemis du progrès et de la paix.

De toutes les façons, nous avons l’obligation et devons tout faire pour respecter ces dispositions. Tout comme nous devons également prendre des résolutions fermes pour le contrôle de nos territoires respectifs. Des réflexions sont en cours pour le lancement d’un satellite au Cameroun. Au-delà des critiques et reproches qui sont faites au ministre des Postes et télécommunications du Cameroun, Minette Libom Li Likeng, c’est une vision efficace pour la surveillance de notre territoire et ses frontières.

En attendant que ce projet voie le jour, nous avons pu constater que sur l’ensemble du triangle national, des caméras de surveillance sont en train d’être déployées dans des grands carrefours et lieux stratégiques du pays pour filmer les moindres faits et gestes des populations. Ce n’est pas pour empêcher à celles-ci d’être libres, mais je crois que c’est pour qu’elles soient plus responsables au quotidien.

Cependant, je pense que ces mesures sécuritaires doivent être renforcées sur le terrain avec des contrôles systématiques des populations. Ce qui permettra de dénicher les sans-papiers. Il faut également songer à un recensement général de la population camerounaise.

L’établissement d’un fichier national des délinquants pourrait lui aussi être envisagé, non sans oublier la relance économique, dossier qui préoccupe le Président de la République, Paul Biya.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Serail-ces-nouvelles-mesures-phares-adopter-par-Paul-Biya-470194

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here