Sérail: Maurice Kamto, le ‘Moïse’ du Cameroun

0

Aux anges du malheur, les tontinards résistent et résistent. Chers combattants, chers résistants, chers frères, la résistance n’a pas commencé, elle amorce à peine la phase des préliminaires. Rien est fini tant que ce n’est pas fini.

Ne cédez pas aux chants de ces illuminés qui après moins d’un an vous font croire que tout est fini comme si ce sont eux qui avaient commencé. Ne vous laissez pas distraire par ces ayatollahs de la résistance qui se sentent subitement investis divinement d’une nouvelle méthode de libération du Cameroun alors que Paul Biya est au pouvoir depuis 37 ans. Ils ont donc eu tout le temps d’expérimenter leurs méthodes. Ne vous laissez pas distraire par les chants de la haine car notre guide, notre leader, celui là même qui a tout sacrifié pour nous, est un être d’amour. Et l’amour triomphe toujours des méchants. C’est pourquoi Maurice KAMTO triomphera.

Chers résistants,

Le président élu Maurice KAMTO a indiqué que la resistance nationale dont il est le guide suprême est le foyer dans lequel naîtra notre citoyen. Ces propos ne sont pas fortuits. Car c’est la citoyenneté complète qui nous sous permet d’affirmer nos droits dans une société. La citoyenneté facilite notre reconnaissance comme composante à part entière d’une nation. La citoyenneté est le cœur de l’engagement pour la patrie. Or pour l’instant les camerounais sont plus des sujets du président illégitime Paul Biya que des citoyens. Le peuple camerounais doit donc se battre pour conquérir sa citoyenneté.

Car, la citoyenneté n’a jamais été un acquis mais le fruit de longues luttes. Ceux qui vous disent que la résistance est terminée s’ils avaient un peu de culture historique et politique ils auraient su qu’il a fallu plus d’un siècle de lutte aux noirs américains pour être reconnus comme citoyens américains à part entière. C’est à la fin de la deuxième guerre mondiale que les femmes ont été autorisées à voter en France. C’est après plus de 50 ans de lutte que les noirs en Afrique du Sud sont devenus après l’Apartheid des citoyens à part entière.

La résistance ce n’est pas le 100 m mais le 4 fois 800 mètres. Elle sera longue, elle sera périlleuse, elle sera pénible, douloureuse, mais à terme nous vaincrons. Car à la tête de cette résistance il y a un père de famille, un professeur des universités, un homme d’Etat qui a décidé de mourir en sacrifice pour donner à son peuple meurtri la fierté perdue. C’est homme c’est Maurice KAMTO.

Mes chers frères, notre guide Maurice KAMTO sait où il nous amène à l’image de Moïse qui savait où il amenait le peuple juif lorsqu’il les a sorti d’Egypte.

N’ayons pas la mémoire courte, à la suite du retour d’Addis Abeba le 19 novembre 2018, le président élu déclarait qu’il ne souhaitait voir aucun jeune mourir. Ces prophètes de malheur ont tôt fait de sortir affirmer que Maurice KAMTO abandonnait la bataille. La réponse du président élu est intervenue le 27 novembre 2018 dans une vidéo de 27 minutes où il disait: “ laissez les dans leurs illusions. Ce n’est que peine perdue”.

Je vous le dis en vérité aujourd’hui laissez ces illuminés dans leurs illusions. La résistance n’a pas encore commencé. Car rien est fini tant que

Source:https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/S-rail-Maurice-Kamto-le-Mo-se-du-Cameroun-470721

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here