Sérail: voici les vraies raisons de la détention de Beh Mengue à Kondengui

0

Après 18 années passées à la tête de l’Agence de régulation des Télécommunications, Jean Louis Beh Mengue a été viré de son poste le 8 juin 2017.

Jean Louis Beh Mengue, ex-directeur général de l’Agence de Régulation des télécommunications (ART) est sur une corde raide. Gardé à vue au Tribunal criminel spécial (TCS) depuis lundi 5 août 2019, il été placé sous mandat de dépôt mercredi 7 aout 2019, après plusieurs auditions au Tribunal criminel spécial.

Depuis son éviction le 8 juin 2017, au poste de DG de l’ART Jean Louis Beh Mengue est dans le viseur de la justice. il est accusé de «?faute dans la gestion de l’ART?».

En 2013, le Controle supéreur de l’Etat (Consupe) avait épinglé M. Beh Menguepour plusieurs fautes de gestions qui ont fait perdre plusieurs milliards de FCFA au trésor public.

Le Consupe avait par exemple relevé que, l’ancien DG était censé appliquer des sanctions pécuniaires respectives de 4,1 milliards de FCFA et 523,22 millions de FCFA infligés à Orange Cameroun SA et MTN Cameroon pour des manquements constatés.

Mais l’ex-patron du secteur de la régulation des télécoms, en violation de la réglementation relative au recouvrement des créances de l’État, va demander à l’opérateur Orange de ne payer que 1,25 milliard sur les 4,1 milliards de pénalités infligées et d’investir le reste, soit 2,89 milliards dans le développement de son réseau téléphonique, et à MTN de ne rien payer sur les 523?220?000 FCFA de pénalités dues et d’investir ladite somme pour le développement de son réseau téléphonique.

Source: camerounlink.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here