Sérail: voici pourquoi les leaders sécessionnistes acceptent l’offre de Paul Biya

0

Depuis le fond de leurs cellules à la prison centrale de Yaoundé Mancho Bibixy et Galim Felix, principaux chefs de files du mouvement armé ont adressé une série de correspondances signés d’hier 11 septembre 2019.

48 heures après le très attendu discours du président de la Republique, au moment où fusent les réactions des acteurs politiques nationaux et internat qui se multiplient, l’une des plus attendues est venu de la prison. L’effet Biya a encore joué, les leaders sécessionnistes incarcérés acceptent l’offre de dialogue du Président de la République Paul Biya afin de ramener l’ordre et la paix dans les deux régions anglophones du Cameroun.

Dans leurs correspondances, ils saluent et félicitent l’ouverture du dialogue.Une analyse pointue et minutieuse des éléments para-textuels de ces lettres, permet de comprendre qu’ils se proposent à participer à la médiation dans le cadre du dialogue Plus loin, un coup d’œil aux références laisse entendre qu’ils ont formulé des propositions aux chapitres des voies de sortie de crise . Toute véritablement en phase avec la vision d’inclusion envisagée par le chef de l’Etat dans son adresse. Rappelons que dans un discours inédit, le Président a décidé de convoqué une grande consultation pour mettre fin à la crise qui secoue les régions anglophones depuis près de 3ans et qui déteint sur le fonctionnement de tout l’Etat.

Après un rappel utile des solutions apportées par le gouvernement pour mettre fin à la crise anglophone, Paul Biya a fixé l’ouverture du dialogue à la fin du mois de septembre en cours. Paul Biya a décliné quelques contours dudit dialogue: « Présidé par le Premier Ministre, ce dialogue réunira une palette diverse de personnalités: parlementaires, hommes politiques, leaders d’opinion, intellectuels opérateurs économique, autorités traditionnelle, autorités religieuses, membre de la diaspora, etc. Seront également invités des représentants des Forces de Défense et de Sécurité, des groupes armés et des victimes ».

Le dialogue ouvert aura vocation à réunir, sans exclusion, les filles et fils de notre cher et beau pays le Cameroun autour des valeurs qui nous sont chères: la paix, la sécurité; la concorde nationale et le progrès ».

Source: L’Epervier No 1435

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here