Succession de Biya: Voici la stratégie gagnante de Maurice Kamto

0
49
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Voilà dix jours que j’ai été bloqué par Facebook à la suite de signalements massifs suite au projet d’offrir un Bus au président élu Maurice Kamto et son organisation le MRC. Raison pour laquelle j’ai été absent. Mais ces moments ont été ceux de la réflexion et de l’observation à distance.

J’ai profité de ces dix jours pour rentrer dans l’histoire des droits civiques aux États-Unis avec Martin Luther King. Je voulais comprendre comment vaincre un système brutal et barbare par la non-violence. Car Maurice Kamto a fait de la non-violence le cœur de sa stratégie de résistance et de conquête du pouvoir. J’ai découvert à cet effet que le pasteur King avait une stratégie qui se déclinait autour de trois principes: Négocier- Manifester et Résister.

Prenons par exemple le cas de la marche de Selma en 1965 pour l’obtention du droit de vote par les noirs aux États-Unis. Dans un premier temps, Martin Luther King a clairement proposé à Lyndon Johnson le président d’octroyer le droit de vote aux noirs et qu’il en avait le pouvoir. Il a signifié qu’il utilisera tous les moyens pour obtenir gain de cause. C’est ce qu’on appelle négocié. Face au refus du gouvernement de céder sur le droit de vote, le pasteur King lance les manifestations à Selma. Lui et les autres leaders sont arrêtés et jeter en prison. Lorsqu’il est libéré il poursuit les négociations avec Washington face au silence de Lyndon Johnson, il lance de nouvelles manifestations qui cette fois ci rassemblent également des blancs. Il était dans la phase de la résistance. Au final, après l’épisode de Selma, les noirs obtinrent le droit de vote aux États-Unis.

Maurice Kamto est sur les traces du pasteur King. Il sait qu’il n’a pas les moyens d’affronter le régime Biya sur le terrain de la violence, mais sait que la non-violence désarme y compris les régimes les plus barbares de la planète. Des lors, il négocie dans un premier temps.

Avant la présidentielle, Maurice Kamto a proposé une réforme du code électoral, des institutions, un statut spécial pour les zones anglophones. Il a écrit aux autorités et rencontré certaines d’entre elles. C’est cela négocier. Face aux fraudes électorales, il est allé devant le Conseil Constitutionnel alors qu’il savait qu’il était acquis à Biya. Par la suite, il a lancé des manifestations à l’échelle nationale. Il est allé en prison pendant neuf mois. Neuf mois pendant lesquels il n’a pas changé de stratégie. Tout comme Martin Luther King en détention avait refusé de faire alliance avec Malcom X. Maurice Kamto est reste cohérent. Il a été libéré et prépare les législatives et municipales tout en demandant une réforme des institutions. Il a déjà dit qu’il est prêt à retourner en prison. Il résiste et résistera, après avoir négocié et manifesté. Maurice Kamto est assurément sur les traces de Martin Luther King.

C’est pourquoi il va libérer le Cameroun. Beaucoup de noirs américains n’avaient pas compris la démarche et la mission du pasteur King de son vivant, tout comme beaucoup ne comprennent pas Maurice Kamto. En vérité ceux qui font l’histoire sont parfois incompris à leur époque.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Succession-de-Biya-la-strat-gie-gagnante-de-Maurice-Kamto-476362

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here