Voici des Graves révélations du père Jean Baptiste Noah sur Philippe Mbarga Mboa

0

La nouvelle est rendue publique depuis quelques heures et a fait le tour des réseaux sociaux : « Le père Jean Baptiste Noah Bella, un prêtre catholique lazariste de la mission Saint Vincent de Paul suit actuellement des soins dans un centre hospitalier à Yaoundé, après un passage à tabac ».

Que s’est –il passé ?

Il aurait été molesté par des policiers mandatés auprès de lui, afin de l’obliger à répondre à une convocation qui lui avait été servie quelques semaines auparavant. Interpellé dans une banlieue de la ville aux sept collines ce mardi, il aurait opposé une forte résistance aux éléments des Forces de maintien de l’ordre (deux), qui lui demandaient de les suivre.

D’après les témoignages d’un proche du prélat relayés par des confrères, « Deux policiers lui ont barré le passage, lui présentant au même moment l’avis de recherche émis contre lui et sur lequel figurait sa photo. Les deux hommes, habillés en civil lui ont instamment demandé de les suivre. Une requête à laquelle le père Jean Baptiste Noah Bella refuse d’accéder…Les renforts sont requis, mais cela ne change pas la position de l’homme de Dieu qui brandit une carte qui lui confère l’immunité… ».

Il aura fallu l’intervention du GMI, selon le même témoin pour que le prêtre soit amené de force à la DGSN, avant d’être conduit à l’hôpital par des parents.

Que lui reproche t –on ?

Malgré l’état dans lequel il se trouve, il se serait confié aux journalistes : «En juillet dernier, je suis allé dire une messe au domicile d’un membre du gouvernement, à la demande de son épouse. Apres la célébration, son beau-fils, ma photographié discrètement, j’ai vu l’acte qui m’a semblé bizarre. Je suis allé dire à la dame qui m’a invité, que votre beau-fils m’a filmé discrètement et je n’ai pas aimé ce geste. Elle m’a répondu, laisses, c’est rien du tout »! « Et Sur l’avis de recherche qui m’a été présenté par les policiers, j’ai reconnu cette photo, du moins, je me suis reconnu, tel que j’étais habillé ce jour là. Et c’est de là que j’ai essayé de comprendre qui est peut être caché dernière mon rapt ».

D’autres sources indiquent qu’au cours de cet office religieux, les enfants de l’autorité « sont entrés en transe et des esprits parlant en eux, ont accusé leur papa d’être la cause de ce qui leur arrive… ».

Ces hommes de Dieu briseurs de foyers

Simples supputations ou faits avérés, seul la version donnée par le prêtre et ses proches fait le tour des réseaux sociaux. Membre du gouvernement ou non, haut commis de l’Etat ou non, est –il normal qu’un « homme de Dieu » aille dans la maison d’un responsable, pour lire des « messes » et s’entendre dire que ce dernier est la cause des déboires qui arrivent dans la vie de ses enfants ?
Des exemples sont nombreux, qui démontrent que des « hommes de Dieu », sous de fallacieux prétextes, démontrent qu’un conjoint est le démon et, des couples se sont disloqués alors que les instigateurs s’en mettaient pleins les poches au passage.

Il n’est certes pas indiqué de battre aussi copieusement un homme qui se présente comme un envoyé de Dieu mais, est –il normal de rentrer dans un foyer et détruire toute une famille ? Est-ce cela que demande les Saintes Ecritures ?

Prompt rétablissement au père Jean Baptiste Noah Bella.

Source: agencecamerounpresse.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here