Voici les dessous du maintien de la grève des avocats [CONFIDENTIEL]

0

Une session extraordinaire du Conseil de l’ordre s’est tenue à Yaoundé ce dimanche 15 septembre 2019 pour décider s’il faut que les avocats désertent ou non pendant cinq jours les Cours et Tribunaux pour dénoncer les entraves à l’exercice de leur profession.

Cette question, née des efforts du gouvernement pour désamorcer la bombe de la grève annoncée depuis le 31 aout 2019, n’a finalement pas été débattue ce jour faute de quorum, apprend-on dans un communiqué publié par le Bâtonnier Tchakoute Patie Charles.

« En conséquence, la Résolution du 31 aout 2019 conserve ses pleins et entiers effets. Toutefois, le Barreau du Cameroun remercie le gouvernement pour les efforts entrepris en vue de l’examen des préoccupations exprimées par les avocats et entend poursuivre le dialogue engagé à cet effet » explique le chef des avocats.
En réaction dans les réseaux sociaux, certains membres de la corporation des avocats ne sont pas allés par quatre chemins pour exprimer leur satisfaction. Du côté du gouvernement, la décision de maintenir le mot d’ordre de grève suscite sans doute une grosse déception. Depuis l’annonce de ce débrayage, le ministre d’Etat, ministre de la justice, garde des sceaux a multiplié des initiatives afin de désamorcer la grève.

Dans l’urgence, la chancellerie a adressé des correspondances aux procureurs généraux et aux délégués régionaux de l’administration pénitentiaire pour leur demander de veiller au libre exercice de la profession d’avocat et au respect des droits de la défense.

Rappelons que, les avocats ont décidé de ne pas porter leur robe et de ne pas fréquenter les cours et tribunaux sur toute l’étendue du territoire du 16 au 20 septembre 2019 pour dénoncer les violences et entraves qu’ils subissent dans l’exercices de leur profession.

Source: camerounlink.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here