Voici pourquoi ‘Le régime Biya vient de prendre deux grosses gifles’

0

Grande victoire diplomatique et judiciaire des Amazones de la Résistance contre l’État camerounais mercredi soir. Une dizaine de femmes bien décidées d’en découdre avec le régime Biya, ont réussi à s’infiltrer au sein de l’ambassade du Cameroun à Paris qui est pourtant très sécurisée depuis sa réouverture après qu’elle ait été saccagée par la Brigade Anti-Sardinards.

Chantant et recouvertes du drapeau du Cameroun, elles ont paralysé les services de la représentation diplomatique du Cameroun durant toute la journée. Il a fallu l’intervention du Quai d’Orsay sur injonction du gouvernement camerounais, pour que la police française qui était déjà amassée tout autour du bâtiment et de la route, interpelle les manifestantes et les conduise au commissariat du 2 ème arrondissement de Paris. Puis, direction, palais de justice .

Accusées de ” violation de domicile ” par l’ambassadeur du Cameroun à Paris, alors qu’il s’agit de l’ambassade du Cameroun achetée par l’ancien président Ahmadou Ahidjo et est un service public ouvert à tout un peuple camerounais de la diaspora, le juge a balayé d’un revers de la main la plainte ridicule de l’ambassadeur et a ordonné la relaxation pure et simple des Amazones de la Résistance , assistées par la brillante avocate Florence Noumo.

Aucune charge n’a finalement été retenue contre les Amazones qui ont rejoint leur domicile libres, sous les acclamations de nombreux Camerounais venus les soutenir au palais de justice de Paris. Fortes de cette victoire, elles promettent poursuivre des opérations similaires dans toutes les ambassades du Cameroun en Europe et aux États-Unis.

Les Amazones de la Résistance, branche féminine de la Brigade Anti-Sardinards ont lancé cette semaine, une série d’opérations qui consistent à paralyser la diplomatie du gouvernement de Paul Biya en occupant les ambassades.

Cette mission qui a débuté à Londres avec les Amazones UK, a abouti à l’arrestation du chargé militaire de l’ambassade, le colonnel Ondoua. Les Amazones UK se sont enchainées sur le portail de l’ambassade, rendant l’accès impossible. Conduites par la Générale Sandy Boston, les Amazones UK, sous l’oeil impuissant de la police, ont exigé la liberation immediate de Maurice Kamto et des membres de la coalition , ainsi que celle de tous les prisonniers politiques, y compris les leaders Anglophones.

Cette opération menée avec succès ayant eu un impact très positif pour la résistance, les Amazones de Paris ont plutôt utilisé la technique de l’infiltration musclée avec une équipe de 10 combattantes à l’intérieur de l’ambassade. 6 parmi elles ont été interpellées et accusées fallacieusement ”d’occupation illégale d’un domicile”.

Cette mission, promettent-elles, se répètera dans plusieurs ambassades et autres représentations diplomatiques dans la diaspora, et une fois par semaine à des dates différentes, jusqu’à ce que tous les prisonniers politiques détenus au Cameroun soient libérés.

Après la prise et les saccages des ambassades, la diplomatie camerounaise et le régime Biya viennent de prendre deux grosses gifles. Et c’est loin d’être terminé.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Le-r-gime-Biya-vient-de-prendre-deux-grosses-gifles-469351

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here